La danse des contrastes – Solstice d’été

Sur mon chemin, ce sont les contrastes qui m’ont permis d’avancer vers plus de lumière. Le contraste pourrait être vu comme l’endroit qui est encore dans l’ombre, selon l’expérience lumineuse que l’on envisage d’expérimenter. En photographie, le contraste est essentiel, c’est ce qui met en relief, accentue les nuances.

Unis et pourtant uniques.

J’ai appris à aimer ces contrastes, à les remercier de me montrer la voie. En expérimentant ce qui ne me convient pas, je peux me diriger vers ce que je veux. Je peux choisir dans un moment d’agitation de retourner vers un état de paix.

J’ai appris à cultiver l’envie de marcher avec audace, avec cette conscience de reliance à la Source, dans la joie de nos différences autant que nos similitudes.

J’ai appris à transformer les croyances qui m’empêchaient de vivre ce que je souhaitais vraiment, un pas après l’autre.

C’est un processus qui évolue constamment, encore et encore, en même temps que je marche sur notre belle planète Terre.

Walk lightly.

C’est parce que tout n’a pas fonctionné comme je l’imaginais que j’ai contacté mes propres ressources.

C’est parce que j’ai pris le temps d’écouter que j’ai entendu.

C’est parce que j’ai appris à me relier à moi avec amour que j’ai su discerner quelles reliances je voulais voir grandir.

C’est en grandissant dans cette compétence amoureuse avec moi-même que j’ai appris à faire des choix différents, à simplifier et avec avancer avec plus de légèreté.

En anglais, « light » désigne autant la lumière que la légèreté.

Que ces deux attributs vous accompagnent dans ce passage de Solstice d’été !

Shine brightly! © Delphine Lérisson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.