Día de Muertos

Depuis hier, des bougies se succèdent sur l’autel que j’ai créé pour honorer mes ancêtres, avec tendresse, grâce à ce que le jardin offrait…

Deux branches, l’une paternelle et un rouleau de plus de 7 mètres de long qui remonte jusqu’en 1616 ; l’autre maternelle et un grand blanc que mon grand-père n’a pas voulu renseigner avant de traverser les mondes.

Cela a pu générer de la colère, l’envie de savoir, de comprendre. J’ai même parfois été tentée de justifier ce que je vivais par ce bout d’histoire manquante…

Étoile unique d’une constellation familiale

Ces dernières années, j’ai entrepris un profond travail sur mes lignées et en reprenant mon pouvoir, j’ai aussi embrassé ma responsabilité.

Je me sens désormais prête à simplement honorer ces ancêtres inconnus dont la présence a surgi parfois de façon inattendue , au cours d’un rêve dansé ou éveillé.

🌹💀🌹

Merci à toutes ces âmes qui ont voyagé ici avant moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *